Carnet de session 2010


Carnet de session 2010



Le vent est mesuré au pifomètre
Numéro
Date
Spot
Vent
Matériel
Observation
12
19.12
Tréompan - Lampaul Ploudalmézeau
15-20 noeuds
Bic KPR 8"5'
Tribord RD5 5.5

Depuis ma dernière sortie du côté de Guisseny qui m’avait coûté un aileron les conditions n’étaient pas au rendez vous, c’était plutôt l’age de glace sans un souffle d’air. Ce matin changement de décor, les derniers nuages chargés de neige ont été chassés par un vigoureux coup de vent avec un bon 8 beaufort.

Compte tenu des températures matinales guère élevées, j’attends l’après midi. Je file vers le spot de Tréompan du côté de Lampaul Ploudalmezeau et là j’observe une douzaine de plancheux complètement sous toilés en 4-4.7m2. Je choisis aussitôt de gréer ma 5.5 et de prendre mon flotteur de 88l, ce ne sera pas encore aujourd’hui que je testerai mon nouvel aileron. Finalement dans un vent mollissant je tire quelques bords avec des vagues plutôt sympas à marée montante, je dois vite arrêter avant de me retrouver à patauger dans une eau glaciale au large sans vent.

Un brin décevant compte tenu des conditions du matin, le vent breton n’est pas le mistral qui peut souffler en continu pendant 3 jours, dès que ça souffle il faut y aller ! Pas de photos pour illustrer ce post, j’avais oublié de prendre mon appareil photo, dommage c’était beau soleil et grand ciel bleu.

11
13.11
Guisseny
25 noeuds SO
25 noeuds SO
Now 255
Tribord WSix 4.7
Une belle tempête est passée sur la Bretagne ces derniers jours. Évidemment je suis sorti en planche à voile mercredi dernier, je suis allé du côté de Guisseny sur la côte nord du Finistère le matin à marée haute. Comme prévu, c’était énorme, avec des bonnes vagues et un vent légèrement side off-shore, idéal pour garder des vagues de bonne qualité. J’ai néanmoins pas mal souffert, j’étais surtoilé et une fois parti, c’est pas évident de revenir, puisque le spot est truffé de cailloux. D’ailleurs j’y ai laissé mon aileron, heureusement que j’étais sur le chemin du retour. J’ai d’abord tapé une fois, heureusement que je n’allais pas trop vite, puis à quelques centaines de mètres du rivage, j’ai encore tapé, et là mon aileron a fait la malle. Mon flotteur est devenu incontrôlable et il me restait plus qu’à rentrer à la nage.
10
29.10
Le Moulin Blanc  - Brest
20 noeuds SE puis S
Bic KPR 8"5'
Tribord RD5 5.5
Par vent de sud-est, pas beaucoup de spot de la côte nord fonctionne, du coup je suis resté en rade qui fonctionne bien par ces orientations. Arrivé tôt le matin, j'ai longtemps été tout seul sur l'eau, c'est moyennement marrant de ne pas pouvoir se mesurer aux autres, ça manquait de compagnie. En fin de matinée, le vent a forci et s'est orienté sud, c'est devenu beaucoup mieux, d'autant que je n'étais plus le seul à l'eau. Devant la plage le plan d'eau était plat, un régal pour les jibes à pleine vitesse.
9
26.10
Guisseny
25 noeuds SO
Now 255
Tribord WSix 4.7
Je suis parti du petit port du Curnic, c'était marée basse et je n'ai pas eu trop de mal à me faufiler entre les cailloux à pied pour rejoindre la baie. Un peu décevant pas beaucoup de vague, même si ça restait clean, j'ai pu néanmoins attraper les quelques rares vagues suffisamment consistantes pour pouvoir faire quelques surfs. A part ça, pas grand chose à redire de ma nouvelle voile, à un moment j'ai du quand même sortir pour pouvoir la réétarquer car ça devenait limite. Il faut dire que par SO c'est  assez irrégulier et il peut avoir des bonnes claques. Pour les jibes, il faut vraiment que je sois lancé plein pot pour les passer proprement, sinon c'est très technique.
En fin de session il faut tirer des bords pour rejoindre le Curnic, c'était plutôt galère, et je n'ose pas imaginer en l'absence de vent comment rentrer. La prochaine fois il faudra retrouver une autre mise à l'eau.
8
23.10
Tréompan - Lampaul Ploudalmezeau
20-25 noeuds
NO
Bic KPR 8"5'
Tribord RD5 5.5 -
Now 255
Tribord WSix 4.7
Vent de ouest-nord ouest du côté de
Tréompan avec des grands pans de ciel bleu, pas vraiment très chaud pour la saison. Je suis arrivé à marée basse, j'ai tiré des bords pendant plus d'une heure les cheveux secs en réussissant tous mes jibes plein pot. Il faut dire qu'avec un plan d'eau plat, c'est plutôt facile d'autant que la KPR a du volume et pardonne les petites erreurs de placement. Je pense que j'aurais pu mettre dès le début d'aprem une 4.7 car j'étais plutôt surtoilé, mais sans vague je préfère être surtoilé.
Vers 16h il y a eu un énorme grain, avec un vent à décorner les boeufs, heureusement qu'à ce moment là, j'étais près du bord, j'en ai profité pour aller étrenner ma nouvelle voile, une Tribord WSix 4.7 avec mon flotteur de vague now 255. Un brin sous toilé au début, le vent a heureusement forci, j'étais nickel en 4.7, j'ai trouvé ma nouvelle voile légère, maniable, dommage qu'il n'y avait pas de vagues pour pouvoir la tester plus en avant, par contre le plan d'eau était un vrai chantier. Pour les jibes je manquais de vitesse pour les réussir sans perdre de vitesse, de toute façon je commençais à avoir des mains en bois avec le froid, il était temps de sortir.
7
17.10
Tréompan - Lampaul Ploudalmezeau
15-20 noeuds
NE
AHD Slalom 270
Tribord RC5 6.5 -
Bic KPR 8"5'
Tribord RD5 5.5
Je suis arrivée à marée basse, avec un vent léger de 15 noeuds et un plan d'eau plat, c'était les conditions idéales pour faire du slalom. Je me suis régalé à tirer des bords. Je maîtrise maintenant parfaitement le jibe avec mon flotteur plus pointu de slalom.
Ca a forci un moment, avec la 6.5 avec ses 3 cambers, ça devenait franchement sportif, j'ai échangé ma 5.5 avec la KPR. Je n'aurais pas du car c'était poussif et la fin de session a été plutôt moyenne.
6
16.10
Le Moulin Blanc - Brest
15 noeuds
SE
AHD Slalom 270
Tribord RC5 6.5
Vent de sud est, il n'y a pratiquement que le moulin blanc qui fonctionne. Je suis parti de la cale, un peu déventé au départ puis d'un coup, un gros coup d'accélérateur avec l'effet venturi de l'élorn. Du monde sur l'eau, il fallait slalomer entre les dériveurs, les hobby cats et autres voiliers. Un vrai régal, plan d'eau super plat, vent bien régulier, des conditions idéales pour le slalom. Je me suis vraiment bien éclaté. Curieusement pas beaucoup de planches, malgré les excellentes conditions.
519.09Les dunes de Sainte Marguerite - Landéda15 noeuds
SO
AHD Slalom 270
Tribord RC5 6.5
Superbe soleil avec la marée haute qui submerge la plage, cela donne un effet lagon avec une étendue d'eau transparente sur 1m de profondeur à peine. Un vrai régal pour tirer des bords, je commence à maîtriser les jibes avec le flotteur de slalom, avec l'eau plate c'est d'autant plus facile. Dommage que le vent était aussi irrégulier.
420.08Le Moulin Blanc - Brest15 noeuds
S
AHD Slalom 270
Tribord RC5 6.5
Cette fois-ci, j'ai tiré les enseignements des sessions précédentes, super bien toilé et réglé, je me suis régalé. Cerise sur le gateau j'arrive bien à me débrouiller dans les jibes surtout avec un flotteur particulièrement pointu et une voile très puissante.
319.08Le Moulin Blanc - Brest15 noeuds
S
Bic KPR 8"5'
Tribord RD5 5.5
J'étais sous toilé en 5.5, je n'avancais que dans les rafales, session plutôt moyenne.
213.08Le Moulin Blanc - Brest15 noeuds
S
AHD Slalom 270
Tribord RC5 6.5
Je suis parti avec le fiston, du coup on s'est débrouillé pour monter deux gréements, lui le 5.6 et moi le gréement de race de 6,5. Je n'avais pas la bonne rallonge et mon gréement ressemblait à rien, du coup je n'ai pas beaucoup profité de ma session qui fut courte.
11.1Madrague - Hyères>30noeudsNow 255   Naish Session 3.4

Pour digérer des excès de la veille rien ne vaut une petite navigation au petit matin, en fait de petite navigation, c’était une ENORME navigation dans des conditions de mer et de vent effroyables. Je suis parti de la Madrague au bout de la presqu’île de Giens, là encore les suspensions hydropneumatiques de ma Citroën ont fait merveille pour rejoindre l’aire de parking avec une route totalement inondée. Vu les conditions de vent, avec des claques à plus de 80km/h, j’ai gréé ma naish session de 3,4m² et pris mon flotteur now 255 de 76l.

La plage avait totalement disparu, la mer se fracassait directement sur la dune, j’ai galéré comme un fou pour partir avec une barre terrible à franchir style shorebreak. Visiblement je n’étais pas le seul, y en a un certain nombre qui ne sont jamais partis. Finalement j’ai laissé la technique d’essayer d’avancer le plus loin possible, si possible derrière le shorebreak, ce n’était pas possible, on se faisait ramener sur le bord en permanence avec perte et fracas. Je suis parti plein pot au planning dès qu’il y avait suffisamment d’eau pour l’aileron pour gagner un max de vitesse pour franchir la barre, et ça marche !

Plus loin c’était l’apothéose ou l’apocalypse, c’est selon, avec des énormes paquets de mer, mais cela dit même avec la force du vent, ça restait relativement glassy. Le problème est que le franchissement de la barre m’avait totalement épuisé,  ç’était rude, et même très rude, d’autant que j’étais quand même bien surtoilé et que mes précédentes sessions m’ont laissé une belle ampoule dans le creux de la main qui se rappelait à son bon souvenir à tout instant. J’ai pu quand même envoyer quelques gros surfs bien gras et quelques envolées plus ou moins bien maîtrisées.

Finalement au bout d’à peine une heure de navigation dans ces conditions, vu que je n’avais encore rien cassé et j’étais encore en état, j’ai choisi de couper court. Et j’ai bien fait, la mer commençait à envahir le parking et à noyer davantage la route d’accès. J’ai bien cru que j’allais rester scotché là attendant que le niveau baisse.

J’ai monté vite fait quelques minutes de navigation. Pour m’éviter quelques sombres histoires de droit d’auteur, j’ai laissé la bande son d’origine avec le bruit de la mer et du vent quelque peu saturé, et de temps à autres mes réflexions en plein action.

Comme d’hab, c’est monté sous linux avec kdenlive.